Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 09 mars 2022

Guerre Russie-Ukraine, la Suède exclut de rejoindre l'OTAN : "Cela déstabiliserait davantage cette partie de l'Europe"

619e4064a310cdd3d81c985b.jpeg

Guerre Russie-Ukraine, la Suède exclut de rejoindre l'OTAN : "Cela déstabiliserait davantage cette partie de l'Europe"

Source: https://www.ilfattoquotidiano.it/2022/03/08/guerra-russia-ucraina-la-svezia-esclude-lingresso-nella-nato-si-destabilizzerebbe-ulteriormente-questa-parte-delleuropa/6519815/?utm_campaign=mondo&utm_medium=twitter&utm_source=twitter

Le Premier ministre social-démocrate Magdalena Andersson, à l'issue d'une réunion avec les principales forces politiques suédoises, est intervenu dans une conférence de presse pour expliquer avoir envoyé à Bruxelles un document commun pour rappeler qu'en cas d'attaque armée, les Etats membres sont tenus de fournir "soutien et assistance avec tous les moyens disponibles".

La Suède ne veut pas adhérer à l'OTAN. La raison ? Le risque de déstabilisation de l'Europe, avec des réactions possibles de la Russie. "Si la Suède décide en ce moment de poser sa candidature à l'OTAN, cela déstabiliserait encore plus notre partie de l'Europe", a déclaré le Premier ministre social-démocrate Magdalena Andersson lors d'une conférence de presse après une réunion avec les principales forces politiques suédoises.

Andersson est intervenu après que l'invasion russe de l'Ukraine ait ouvert le débat sur l'éventuelle entrée de la Suède et de la Finlande dans l'OTAN. Mais pour l'instant, Stockholm ne veut pas changer sa politique. Et, avec le gouvernement finlandais, a déclaré M. Andersson, il a envoyé un document commun à Bruxelles rappelant qu'en cas d'attaque armée, les États membres sont tenus de fournir "soutien et assistance avec tous les moyens disponibles", comme le stipule "la clause de défense commune contenue dans le traité de Lisbonne".

M. Andersson n'a pas exclu d'envoyer du matériel de guerre à l'Ukraine, même si pour l'instant la Suède préfère se concentrer sur la lutte contre les cyberattaques et le piratage informatique. L'invasion russe de l'Ukraine préoccupe beaucoup l'opinion publique des deux pays neutres où, pour la première fois depuis la naissance de l'Alliance atlantique, les sondages montrent une majorité, bien qu'à peine supérieure à 50 %, en faveur de l'adhésion à l'OTAN.

Écrire un commentaire