Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 10 février 2020

Le Royaume-Uni entrera-t-il en turbulence ? L’Ecosse renforce son désir d’indépendance

scotland-detaching-from-england.jpg

Le Royaume-Uni entrera-t-il en turbulence ? L’Ecosse renforce son désir d’indépendance

Londres/Edimbourg : Le Brexit est bel et bien devenu une réalité mais, simultanément, il précipite la Grande-Bretagne dans un malaise nouveau. L’Ecosse n’accepte pas la sortie du royaume hors de l’UE et veut dès lors accélérer son processus d’indépendance. Sturgeon, la cheffe du gouvernement écossais, membre du SNP (Parti National Ecossais) a déclaré, à propos du Brexit : « Nous sommes à deux jours de perdre notre adhésion à l’UE et tous les droits qui y sont liés ». L’indépendance est donc la seule voie qui reste à l’Ecosse pour demeurer une partie de l’Europe, après le Brexit ».

ecosse-brexit-2016-06.jpg

Récemment, le parlement régional écossais s’est prononcé en faveur de l’organisation d’un second référendum sur l’indépendance. Les députés ont voté à 64 voix en faveur de cette initiative contre 54 contre.

Mais Mme Sturgeon ne peut nullement forcer l’organisation d’un tel référendum : elle doit obtenir le feu vert du gouvernement central de Londres. Le premier ministre britannique Johnson a d’ores et déjà fait savoir, en toute clarté, qu’il n’autoriserait pas un second référendum. La question, dit-il, a été réglée par le premier référendum de 2014 et ce, pour toute une génération. Lors de ce référendum de 2014, 55% des Ecossais avaient voté contre la séparation d’avec le Royaume-Uni.

Mme Sturgeon oppose son propre point de vue : les conditions ont changé depuis le référendum sur le Brexit de 2016. Les Ecossais ont alors voté en grande majorité contre la sortie hors de l’UE mais leurs voix ont été étouffées par les électeurs anglais et gallois. L’Ecosse, par voie de conséquence, a été arrachée à l’UE contre son gré. Telle est la vision de Mme Sturgeon aujourd’hui.

Article tiré de http://www.zuerst.de

JS55596021.jpg

 

Écrire un commentaire