Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 26 juin 2022

Le totalitarisme du contre-naturel

eating-insects-1220x732.jpg

Le totalitarisme du contre-naturel

par Maurizio Blondet

Source : Maurizio Blondet & https://www.ariannaeditrice.it/articoli/il-totalitarismo-dell-innaturale

Il existe une vidéo de la BBC où Angiolina Jolie - de son propre aveu membre d'une secte sataniste - apprend aux enfants à manger des insectes. Qui plus est, elle leur montre comment manger un scorpion, après avoir retiré "la partie dure" ; et elle le mord elle-même, en leur assurant : "C'est très bon". Puis elle raconte aux enfants que les insectes faisaient partie du régime alimentaire habituel et qu'en temps de guerre, ils sauvaient les gens de la famine.

the-feast-angelina-jolie-eats-bugs-03_0.jpg

Video-Angelina-Jolie-cuisine-et-deguste-des-mygales-avec-ses-enfants.jpg

LA source de la vidéo, la "BBC qui fait autorité", est révélatrice de la volonté officielle du pouvoir mondial que nous connaissons bien. L'actrice s'acquitte manifestement d'une tâche de l'Agenda 2030 du Forum Economique Mondial : éduquer la jeune génération pour l'avenir programmé qui consiste à réduire à zéro l'élevage de bovins, de moutons et de volailles ("qui augmente le CO2") et à habituer l'humanité à ingérer des protéines provenant d'insectes.

Je voudrais souligner quelques points concernant cette horrible vidéo de propagande dystopique.

La première est qu'il n'est pas vrai que les insectes faisaient, à un quelconque moment donné dans le passé, partie du régime alimentaire habituel ; c'est un énorme mensonge. Bien au contraire, jamais dans l'histoire, ni même dans la préhistoire, les humains n'ont mangé d'insectes. Pas même occasionnellement, et pas même par nécessité : lors des sièges, et même lors de l'Holodmor, la famine ukrainienne provoquée par Kaganovitch, les gens sont certes allés jusqu'à cannibaliser, à dévorer des cadavres et même leurs propres enfants ; mais les insectes, jamais. Sauf, occasionnellement dans le désert, des hommes ont ingurgité des sauterelles - mais dans leur phase grégaire, lorsqu'elles se déplacent par millions et sont morphologiquement différentes de la sauterelle dans sa phase solitaire, qu'aucun Bédouin ne songerait à avaler.

L'exclusion constante de ce vaste règne biologique en tant que nourriture pour l'homme, même "primitif" (c'est-à-dire un goûteur avisé : qui a découvert les racines fertiles et tous les aliments animaux et végétaux possibles et imaginables, y compris les herbes médicinales avec leurs vertus), est un point particulièrement important que nous ne devons pas ignorer, car il est certainement motivé par des connaissances qui nous sont désormais inaccessibles. Au contraire, le Forum économique mondial et la BBC veulent précisément promouvoir la violation de cette exclusion alimentaire, briser même dans ce domaine un tabou profondément enraciné dans l'espèce humaine ; ils croient qu'avec le bon conditionnement ("Education"), les enfants seront induits à avaler cet apport protéique sans précédent et surtout contre nature ; il faut vraiment les éduquer, comme le montre la sataniste Jolie, pour qu'ils ne ressentent plus l'horreur naturelle que nous éprouvons lorsque nous mettons un scorpion, une araignée, un ver dans notre bouche.

En fait, j'avais mal compris: je pensais naguère que le FEM avait l'intention de nous servir des insectes comme substitut protéique au veau ou à la volaille, oui, mais sous la forme d'un produit pulvérisé et méconnaissable; au lieu de cela, non, que la vidéo soit une expérience déjà en cours dans certaines écoles britanniques, l'intention est vraiment de proposer des insectes avec leurs élytres, leurs antennes et leurs carapaces. On leur sert des "spaghettis à la bolognaise" avec un ragoût d'insectes reconnaissables comme tels, des grillons frits...

eating-bugs-961285168.jpg

diet-nutrition_nutrition_is-it-healthy-to-eat-bugs_2716x1810_000101141059.jpg

Ce qui prouve que l'argument alimentaire-écologique n'est qu'un prétexte; la vérité est qu'ils veulent nous forcer à violer un tabou, une limite humaine immémoriale dérivée d'une répugnance radicale, "sacer" dans son double sens latin, et nous forcer à déclarer "normal" et naturel ce qui ne l'est pas. Le véritable objectif est de désacraliser même cet aspect de la vie.

Après tout, n'est-ce pas exactement ce qu'ils font avec l'imposition officielle et massive des "valeurs LGBTQ" ? Avec les défilés de la gay pride auxquels les rédacteurs de La Repubblica sont désormais sommés d'assister, avec le déploiement du drapeau arc-en-ciel à l'ambassade américaine auprès du Saint-Siège, avec la participation de politiciens à des manifestations homosexuelles, il ne s'agit plus de défendre les droits des gays - que personne ne rêve d'entraver, encore moins de discriminer - mais de se livrer à de la profanation pure et simple ; d'imposer l'anormalité comme la norme, le contre-nature comme la nature au reste de la population ; de briser obligatoirement un tabou radical par décision du pouvoir.

Dans les plans de pouvoir, nous voyons ici que le transhumain va beaucoup plus loin que l'implantation de puces et de mémoires numériques dans la chair mortelle de l'homme afin de l'intégrer dans le monde numérique sans séparation et dans la "réalité augmentée" ; ici du transhumain nous voyons le côté métaphysique à l'envers : la promotion obligatoire du contre-naturel est la manifestation la plus ouverte pour le Créateur, qui est l'auteur de la Nature.

Après tout, manger des scorpions et des araignées est le régime alimentaire servi aux damnés du bas enfer. Angelina Jolie est déjà sur place. Que Dieu nous épargne une telle table.

 

09:59 Publié dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : contre-nature, insectes, angelina jolie, bbc, maurizio blondet | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Commentaires

Ce point de vue est typiquement occidental et très subjectif. En Asie, les populations ont l'habitude depuis des lustres de manger scorpions frits, tarentules, vers de bambous, sang de chauve-souris, etc. Mon fils a mangé de la tarentule grillée offerte par un ami chinois et m'a avoué que cela a un goût de poulet. De mangeons-nous pas, nous Français, des grenouilles et des escargots, même des champignons, ce que les Britanniques, friands d'écureuils, trouvent pourtant répugnants ? Même Néandertal a été occasionnellement cannibale. Et il n'y a pas si longtemps, les Allemands mangeaient encore du chien. Ne parlons pas des tziganes qui apprécient les hérissons. Au Moyen Age, les gens mangeaient des cygnes et des hérons. En Asie centrale on déguste les têtes de mouton avec les yeux.
Bon appétit !

Écrit par : Lucien | mardi, 28 juin 2022

Les populations n'ont pas vraiment l'habitude de manger ces animaux ,ils le font dans des circonstances particulières telles que les sorties entre amis avec alcool obligatoire, la plupart des restaurants vietnamiens qui servent ces "mets" sont des bouges d'alcooliques

Écrit par : paul | mercredi, 29 juin 2022

Écrire un commentaire