Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 02 octobre 2022

L'ancien chef de l'Office allemand de protection de la constitution, Hans-Georg Maassen, met en garde: l'Allemagne est en route vers une "dictature écosocialiste"

georg-maassen-cdu-bundestagswahl.jpg

L'ancien chef de l'Office allemand de protection de la constitution, Hans-Georg Maassen, met en garde: l'Allemagne est en route vers une "dictature écosocialiste"

Source: https://zuerst.de/2022/09/30/frueher-vs-chef-maassen-warnt-deutschland-auf-dem-weg-in-die-oekosozialistische-diktatur/

Berlin. L'ancien chef du Service fédéral de protection de la Constitution, Hans-Georg Maassen, estime que l'Allemagne est sur une pente glissante vers une dictature de gauche. Dans un article pour le blog du journaliste indépendant Alexander Wallasch, Maassen avertit que des politiciens incompétents et des fanatiques politiques font de l'Allemagne "un terrain d'expérimentation pour une transformation verte en une dictature écosocialiste".

Dans ce contexte, le personnel en place n'est pas seulement incompétent ou naïf. De nombreux acteurs agissent en toute connaissance de cause. Maassen: "Je suis fermement convaincu que ces gens veulent aussi détruire beaucoup de choses, car leur motivation est de réaliser une transformation (sociale sous le signe de l'idéologie) verte, qui n'est possible que si le système social existant est détruit et qu'un nouveau système est construit".

Selon lui, les cercles qui font autorité aujourd'hui en Allemagne ont une conception de la démocratie similaire à celle qui prévalait jadis en RDA. Ils n'acceptent les processus démocratiques que tant qu'ils sont utiles à leurs objectifs idéologiques. Dès que cela n'est plus garanti, la volonté du peuple ne leur apparait plus pertinente.

Maassen estime qu'il est possible que l'Allemagne "désapprenne la liberté". L'ère Merkel a conduit à une érosion sans précédent de la liberté d'expression. Il "ressent cette haine profonde de ces gens qui ne peuvent tout simplement pas supporter d'être confrontés à la vérité (factuelle). Je me demande désormais jusqu'où ces gens sont prêts à aller".

Selon lui, le journalisme, de plus en plus mauvais en Allemagne, caractérisé par des reportages uniformes et un alarmisme tapageur, un suivisme et un conformisme navrants, est également en partie responsable de ce désastre. Parallèlement, il existe une mentalité propre à une foule collective et hystérique lorsqu'il s'agit de "matraquer des personnes sans défense à travers des articles de presse".

Toutefois, même les milieux responsables de la gauche et du mouvement vert sont désormais gagnés par l'insécurité et la peur de l'avenir. Un indice en est que les politiques demandent désormais ouvertement à l'ensemble de la population de se préparer à un black-out, ce qui n'était pas imaginable auparavant. (st)

Demandez ici un exemplaire gratuit du magazine d'information allemand ZUERST ! ou abonnez-vous dès aujourd'hui à la voix des intérêts allemands !

Suivez également ZUERST ! sur Telegram : https://t.me/s/deutschesnachrichtenmagazin

Écrire un commentaire