Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 24 septembre 2022

Selon la Deutsche Bank, la récession allemande est "inévitable"

https __static.nieuwsblad.be_Assets_Images_Upload_2022_04_29_0782d3b7-2d99-4116-a337-2e402cf7911c.jpg

Selon la Deutsche Bank, la récession allemande est "inévitable"

La hausse des coûts de l'énergie nuit à la plus grande économie de l'UE, selon le PDG Christian Sewing

Source: https://www.tradicionviva.es/2022/09/13/segun-deutsche-bank-la-recesion-alemana-es-inevitable/

Le moteur du développement économique européen, l'Allemagne, est sur le point de connaître une sérieuse contraction économico-industrielle, a averti cette semaine le PDG de la Deutsche Bank, Christian Sewing, cité par CNBC.

Selon le média, M. Sewing a déclaré, dans un discours prononcé lors du sommet bancaire du Handelsblatt à Francfort, que la guerre en Ukraine "a détruit un certain nombre de certitudes" sur lesquelles le système économique mondial avait été établi au cours de ces dernières décennies.

Selon les rapports, il a cité la perturbation des chaînes de valeur et d'approvisionnement mondiales, ainsi qu'un goulot d'étranglement sur le marché du travail et une pénurie de gaz et d'électricité entraînant une hausse des coûts, comme les principales raisons pour lesquelles l'inflation dans la zone euro a atteint des niveaux record.

"Par conséquent, nous ne serons plus en mesure d'éviter une récession en Allemagne. Cependant, nous pensons que notre économie est suffisamment résiliente pour bien agir face à cette récession, à condition que les banques centrales agissent, elles aussi, rapidement et de manière décisive dès maintenant", a déclaré M. Sewing.

Le chef de la Deutsche Bank a noté que, pour l'instant, de nombreux Allemands disposent encore d'une épargne, suite à la pandémie, sur laquelle ils peuvent se rabattre pour faire face à la hausse des coûts énergétiques, tandis que la plupart des entreprises restent "suffisamment financées".

"Mais plus l'inflation reste élevée, plus la tension est grande et plus le potentiel de conflit social est élevé", a-t-il averti.

Sewing a également exhorté les dirigeants allemands à accélérer le découplage de la nation avec la Chine. Il a noté que la Chine représente environ 8 % des exportations allemandes et 12 % des importations, tandis que plus d'un dixième des ventes des entreprises cotées à l'indice boursier allemand DAX vont en Chine.

"Réduire cette dépendance nécessitera un changement non moins fondamental que le découplage par rapport à l'énergie russe", a déclaré le directeur général.

Cet article a été publié à l'origine sur https://www.rt.com

Écrire un commentaire