Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 07 mars 2021

Voyage au bout de Céline

3ecc81ba44ea4805826c7404c0178a07.jpg

Voyage au bout de Céline
 
98ynm8-front-shortedge-384.jpg"Seyland", "Kørsor ", "Kalundborg", ces noms à consonance étrangère ne vous disent sans doute pas grand chose ! Et pourtant, ces lieux ont écrit quelques pages de la légende célinienne. C'est au travers d'une France à couteaux tirés et une Allemagne réduite en ruine que Louis-Ferdinand CÉLINE - accompagné de sa fidèle épouse Lucette - entreprennent de rejoindre le Danemark.

Après sa sortie de prison à Copenhague, Céline doit-il rentrer en France ? Son avocat, qui s'y oppose, lui ouvre les portes de sa maison de campagne. Les trois années qui s'écoulent, ponctuées d'une abondante correspondance et de quelques visites d'admirateurs, restent encore aujourd'hui un sujet de débat. Les journées sont longues et pesantes mais les témoins ne relatent cependant pas la camisole de force décrite après coup par Céline... Bref, nous sommes plus prêt du confinement que de l'assignation à résidence.

Au cours de l'été 2019, Frédéric Andreu-Véricel, entreprend un voyage de découverte sur les traces de l'écrivain maudit. De bivouacs en bivouacs, de pistes cyclables en rencontres inopinées, notre "cyclo-campeur" retrouve la trace de «Fanhuset», la fameuse maison d’exil de Céline.

L'hiver suivant le voyage, marqué par le confinement sanitaire, est l'occasion de transcrire le récit ; autant de semaines entre quatre murs où le sismographe des souvenirs marchent à pleine cadence alors que toutes sorties à l'extérieur sont proscrites...

Les Éditions ALCUDIA est une maison d'édition en ligne qui oeuvre au "reboisement de l'imaginaire".
 
Pour se faire, ALCUDIA invite a ne pas "rêver sa vie" mais tout au contraire à "vivre son rêve", ressort essentiel à la découverte de sa "mission de vie" ou "légende personnelle".

Pour commander les ouvrages, cliquez sur le lien :
https://www.lulu.com/spotlight/fredericandreu

Skovly-Klarskovgaard.jpg

 

Commentaires

Je viens de lire "le Voyage au bout de Céline ",et je suis encore sous le charme au sens fort du terme, plongée sans effort d' imagination, par une sorte de proximité dans ces paysages maritimes danois, ainsi que dans le monde de l enfance.
Ce que j aime particulièrement c'est la superposition, l intrication Frédéric /Louis-ferdinand, le support du "Géant apparaît en filigrane et soutient le poème tout en arborescence et en mouvement de Frédéric et cette connivence est émouvante.
Je cite une phrase qui m a particulièrement touchée :"Ce que je voudrais c est trouver une clé unique qui ouvre toutes les serrures de ce paysage " et ce qui suit, le rêve éveillé où le féminin inspire, porte et recueille l oeuvre poétique.

Écrit par : Christiane Neumann | mardi, 09 mars 2021

Je viens de lire "le Voyage au bout de Céline ",et je suis encore sous le charme au sens fort du terme, plongée sans effort d' imagination, par une sorte de proximité dans ces paysages maritimes danois, ainsi que dans le monde de l enfance.
Ce que j aime particulièrement c'est la superposition, l intrication Frédéric /Louis-ferdinand, le support du "Géant apparaît en filigrane et soutient le poème tout en arborescence et en mouvement de Frédéric et cette connivence est émouvante.
Je cite une phrase qui m a particulièrement touchée :"Ce que je voudrais c est trouver une clé unique qui ouvre toutes les serrures de ce paysage " et ce qui suit, le rêve éveillé où le féminin inspire, porte et recueille l oeuvre poétique.

Écrit par : Christiane Neumann | mardi, 09 mars 2021

Écrire un commentaire