Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 02 avril 2021

La stratégie de Biden pour les pays d'Amérique centrale

03f64d30cd922ff4a32d5ddb4f163a62.png

La stratégie de Biden pour les pays d'Amérique centrale

Colonel Cassad

Ex: https://www.geopolitica.ru/es/article/la-estrategia-de-biden-para-los-paises-centroamericanos

Traduction par Juan Gabriel Caro Rivera

Les politiciens de droite en Amérique centrale ont applaudi avec enthousiasme les projets de Biden pour leurs pays. La nouvelle stratégie de Washington consiste à faire plusieurs promesses quant à l'augmentation des investissements des entreprises américaines en échange de réformes néolibérales sur le marché intérieur. En outre, cette stratégie vise à maintenir les pays d'Amérique centrale dans la "sphère d'influence" des États-Unis et à empêcher ainsi la progression des avancées chinoises et russes dans la région. Pendant ce temps, un changement de régime est attendu au Nicaragua, un pays dont le gouvernement est de gauche. L'administration de Joe Biden considère l'Amérique centrale comme l'une de ses priorités en matière de politique étrangère. C'est pourquoi elle a promis un total de 4 milliards de dollars pour financer la transformation de cette région appauvrie des Amériques. Il s’agit principalement d’investissements par des sociétés étrangères en échange de réformes néolibérales agressives sur le marché ‘’libre’’. Selon le programme de l'administration Biden, les gouvernements d'Amérique centrale devront réduire les lois protégeant leurs travailleurs, faute de quoi lesinvestisseurs seront incapables de garantir que "les pratiques de travail ne les désavantagent pas sur le marché mondial concurrentiel". D'autre part, ce programme veut renforcer les accords de "libre-échange" avec les États-Unis et "réduire les obstacles aux investissements du secteur privé", permettant ainsi aux sociétés américaines d'avoir plus de contrôle sur la région. Ce plan vise aussi clairement à isoler la Chine et la Russie et à maintenir l'hégémonie de Washington dans tout l'hémisphère occidental.

iad.png

Plusieurs anciens fonctionnaires du département d'État de l'ère Obama ont tenu une conférence virtuelle promue par l'organisation Inter-American Dialogue. Ces conseillers travaillent désormais dans un groupe de réflexion financé par le gouvernement américain, espérant ainsi collaborer activement avec l'administration Biden. L'objectif de ces plans, qui ont été formulés par l'équipe de politique étrangère de Biden, est d'investir dans des organisations de la "société civile" dans toute l'Amérique latine, car elles sont considérées comme un moyen de maintenir les intérêts américains dans la région. Cela peut expliquer pourquoi les ONG sont "les interlocuteurs privilégiés de l'administration Biden dans l'élaboration et la mise en œuvre de ses politiques en Amérique latine".

À la suite de la conférence virtuelle, le Dialogue interaméricain a publié un communiqué commun signé par un cercle de dirigeants conservateurs d'Amérique centrale. Le document indique qu'ils sont "heureux" et se sentent très "encouragés" par les projets de M. Biden. Ils insistent également sur le fait que ces investissements seront "mutuellement bénéfiques" et "le point de départ de l'articulation d'une vision commune entre le gouvernement américain et la région d'Amérique centrale". Le communiqué souligne que ces politiciens centraméricains de droite "partagent les mêmes idéaux et objectifs" que "l'Union européenne et le Japon". En bref, ils promettent d'entraver les intérêts chinois et russes dans la région en échange d'une augmentation des investissements commerciaux américains dans leurs pays.

* * *

CarteNicaragua.jpg

L'homme politique Brizuela a insisté sur la nécessité d’articuler toute une série de réformes néolibérales en Amérique centrale, affirmant que la seule façon pour ses pays de se développer est de recourir à "l'investissement privé", à "l'esprit d'entreprise" et aux "partenariats public-privé".

Brizuela affirme également que "le partenariat avec les États-Unis est très important" et appelle à une amélioration des relations avec l'Union européenne et le Japon. Il souligne également que la nouvelle guerre froide de Washington contre Pékin est une opportunité économique pour l'Amérique centrale.

* * *

On a également laissé entendre que l'Amérique centrale se rangerait fermement du côté de Washington contre la Russie et la Chine si les entreprises américaines réalisaient de gros investissements dans la région.

Écrire un commentaire