Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 29 avril 2022

Où l'Occident trouvera-t-il des roubles?

Обычные_российские_банкноты_2020_г.jpg

Où l'Occident trouvera-t-il des roubles?

par Luciano Lago

Source: https://www.ideeazione.com/loccidente-dove-trovera-i-rubli/

Poutine a ordonné que le marché monétaire national de la Russie soit préparé au passage au règlement en roubles des livraisons à l'exportation, pour l'instant, notamment du gaz naturel. Cette demande devient urgente car les banques des "pays hostiles" (un terme technique qui inclut l'UE et la plupart des pays anglophones) retardent délibérément et volontairement les paiements pour l'énergie russe. Par conséquent, les livraisons sont désormais effectuées à crédit - un crédit basé sur le rouble !

Entre-temps, le taux de référence de la banque centrale russe est passé à 17%, contre 20% précédemment, mais quand même ! Il semble que quelqu'un de pas très intelligent fasse tout pour faire grimper les prix de l'énergie. Entre-temps, les paiements reçus pour les exportations de pétrole et de gaz ont été réduits de moitié, ce qui rend probable que ces mêmes exportations (vers des "pays hostiles") seront également réduites de moitié. À ce stade, certains historiens pourraient sortir de vieux livres poussiéreux et prétendre que ce genre de politique commerciale folle était la cause de la Grande Dépression. Je ne suis pas d'accord et je l'appelle l'effondrement des entreprises, qui suit l'effondrement financier avec sa perte d'accès au crédit causée par un risque de contrepartie excessif.

Poutine aimerait que ce problème soit résolu. Il veut que l'Europe soit maintenue en vie car la Russie n'a pas besoin d'un énorme cadavre en décomposition à sa frontière occidentale. Le problème avec le décret de Poutine est que les banques russes feront office d'agents de change dans le règlement du programme "marchandises contre roubles" et que les transactions de conversion auront lieu sur le marché des devises de la Bourse de Moscou au sein du système financier russe, et que ce système connaît une grave pénurie d'acheteurs de devises étrangères.

Poutine n'est pas un magicien, et il ne peut pas générer à partir de rien une armée de zombies qui voudront emprunter des roubles et acheter avec eux des dollars et des euros qu'il n'y a aucun moyen d'investir de manière rentable pour rembourser les intérêts de la dette libellée en roubles; pas avec une inflation à deux chiffres dans la zone euro et la zone dollar; pas avec un taux d'intérêt d'au moins 17% sur le rouble. Sauf une, sur laquelle je reviendrai plus tard.

Si ce ne sont pas les zombies, alors qui élargira ses positions en dollars et en euros à une échelle aussi gigantesque?

Des importateurs russes? Non, les importations représentent la moitié des exportations, sans parler des problèmes logistiques et contractuels dus aux sanctions.

Le peuple russe? Certainement pas! La mode consistant à conserver un stock de billets de 100 dollars sous le matelas a disparu depuis longtemps, tout comme celle consistant à conserver des comptes en dollars dans les banques russes. Tout le paradigme monétaire a changé et il n'y a pas assez de monnaie libre parmi la population russe pour absorber les flux d'exportation.

Des entreprises russes ? Parmi eux, seuls les exportateurs disposent de ressources importantes, mais leur faire accepter des dollars ou des euros les ramène à la case départ et ne fait qu'exacerber leur problème en les obligeant à vendre 80 % de ces dollars et euros en roubles. Et le problème est encore pire pour les exportateurs russes, qui doivent maintenant essentiellement vendre 100 % de leurs revenus en dollars et en euros pour des roubles.

Les banques russes? C'est une possibilité ce mois-ci, mais pas dans les mois à venir. Les banques servent les intérêts de leurs clients et ceux-ci, ayant été coupés du système financier occidental, n'ont plus besoin de dollars ou d'euros. Et comme ils ont eux-mêmes été coupés du système financier occidental, ils n'ont pas non plus besoin de ces monnaies. Ils liquident leurs actifs en dollars et en euros.

Oh, et enfin, les étrangers n'ont pas accès au marché des changes russe. Cela rend les choses vraiment simples, n'est-ce pas?

Il ne reste plus que la banque centrale russe et le gouvernement russe qui la possède et l'exploite. Alors qu'auparavant ils se contentaient d'accumuler des réserves en dollars et en euros, la définition des réserves a été modifiée pour exclure ces deux éléments. Si une accumulation de réserves de change devait avoir lieu maintenant, ce serait en yuan, et alors tous ces roubles excédentaires passeraient directement des mains des acheteurs d'énergie des "nations hostiles" aux mains amicales des exportateurs chinois.

On pourrait penser que les Chinois polis seraient prêts à accepter des dollars et des euros en échange de leurs exportations vers la Russie, ce qui leur permettrait de gagner des roubles en utilisant ces deux monnaies. Malheureusement non, la Chine et la Russie ont passé des accords pour transférer leurs échanges commerciaux vers le rouble et le yuan, excluant spécifiquement le dollar.

J'ai bien peur de ne pas avoir d'idées brillantes à proposer pour résoudre ce problème, comme l'a ordonné Poutine. Il y a cependant une idée. Il est possible d'obtenir des crédits en roubles très bon marché dans le but de remplacer les importations. Le plan consiste donc à emprunter des roubles, à les utiliser pour acheter des dollars ou des euros, puis à utiliser ces dollars ou ces euros pour acheter, emballer et expédier en Russie des usines et des équipements occidentaux capables de fabriquer des produits pour lesquels il existe une demande en Russie et dans les pays amis de la Russie.

Bien sûr, les gouvernements occidentaux tenteront très probablement de bloquer ce plan. Ils n'ont plus beaucoup d'occasions de se tirer une balle dans le pied, mais ils vont certainement continuer à essayer. Et la Russie se retrouvera avec un énorme cadavre en décomposition à ses frontières occidentales. J'espère que quelqu'un trouvera le moyen d'exécuter l'ordre de Poutine, mais je n'ai aucune idée de ce que cela pourrait être.

26 avril 2022

Écrire un commentaire