Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 30 juin 2022

Les Etats-Unis veulent maintenir leur statut de superpuissance à tout prix

gillam-a-lesson-for-anti-expansionists.gif

Les Etats-Unis veulent maintenir leur statut de superpuissance à tout prix

Zamir Ahmed Awan

Source: http://www.elespiadigital.com/index.php/noticias/geoestrategia/37863-estados-unidos-quiere-mantener-su-estatus-de-superpotencia-a-toda-costa

Les États-Unis cherchent désespérément à maintenir leur hégémonie et leur suprématie. Ils prennent des mesures extrêmes et peuvent aller jusqu'au bout pour maintenir leur hégémonie et leur suprématie. Leur politique de pétrodollars a joué un rôle important, mais, récemment confrontés à des défis, les États-Unis deviennent nerveux et fous.

Le pétrodollar consiste en tout dollar américain versé aux pays exportateurs de pétrole en échange de pétrole. Le dollar est la monnaie mondiale prééminente. Par conséquent, le prix de la plupart des transactions internationales, y compris le pétrole, est fixé en dollars. Les nations exportatrices de pétrole reçoivent des dollars pour leurs exportations, et non leur propre monnaie.

En outre, la plupart des nations exportatrices de pétrole sont propriétaires de leurs industries pétrolières. Cela rend leur revenu national dépendant de la valeur du dollar. S'il baisse, il en va de même pour leurs recettes publiques. Par conséquent, la plupart de ces exportateurs de pétrole rattachent également leur monnaie au dollar. Ainsi, si la valeur du dollar baisse, les prix de tous leurs biens et services domestiques baissent également. Cela permet à ces pays d'éviter les grandes variations de l'inflation ou de la déflation.

Le système des pétrodollars est lié à l'histoire de l'étalon-or. Après la Seconde Guerre mondiale, les États-Unis possédaient la plupart des réserves d'or du monde. Ils ont accepté d'échanger tout dollar américain contre sa valeur en or si d'autres pays attachaient leur monnaie au dollar. D'autres pays ont signé cet accord lors de la conférence de Bretton Woods de 1944, qui a établi le dollar américain comme monnaie de réserve mondiale.

49004854438_883c815839_b.jpg

Le 14 février 1945, le président Franklin D. Roosevelt a scellé l'alliance des Etats-Unis avec l'Arabie saoudite. Il a rencontré le roi saoudien Abd al-Aziz. Les États-Unis ont construit un aérodrome à Dhahran en échange d'une formation militaire et commerciale. Cette alliance était si cruciale qu'elle a survécu aux années suivantes où il y a eu bien des divergences d'opinion sur le conflit israélo-arabe.

L'accord de 1945 entre les États-Unis et l'Arabie saoudite a cimenté la relation entre le dollar et le pétrole. Le pétrodollar était né. En 1971, la stagflation américaine a provoqué l'effondrement du dollar. De nombreux pays ont demandé à échanger leurs dollars américains contre de l'or. Pour protéger les réserves d'or américaines restantes, le président Richard Nixon a retiré le dollar de l'étalon-or. En conséquence, la valeur du dollar s'est effondrée. Cela a aidé l'économie américaine car la valeur de ses exportations a également baissé, ce qui la rendait plus compétitive. La chute du dollar a nui aux pays exportateurs de pétrole, car les prix contractuels étaient cotés en dollars américains. Leurs revenus pétroliers ont chuté en même temps que le dollar. Le coût des importations, libellées dans d'autres devises, a augmenté.

imoildoages.jpg

En 1973, Nixon demande au Congrès une aide militaire pour Israël dans le cadre de la guerre du Yom Kippour. L'Organisation des pays exportateurs de pétrole, nouvellement formée, a interrompu les exportations de pétrole vers les États-Unis et d'autres alliés d'Israël. L'embargo pétrolier de l'OPEP a quadruplé le prix du pétrole en six mois. Les prix sont restés élevés même après la fin de l'embargo. En 1979, les États-Unis et l'Arabie saoudite ont négocié la Commission mixte États-Unis/Arabie saoudite pour la coopération économique. Ils ont accepté d'utiliser des dollars américains pour les contrats pétroliers. Les dollars américains seraient recyclés aux États-Unis par le biais de contrats avec des entreprises américaines. Ces entreprises améliorent les infrastructures saoudiennes grâce au transfert de technologie.

Les États-Unis utilisent la puissance des pétrodollars pour imposer leur politique étrangère. Mais de nombreux pays ne ripostent pas. Ils craignent que cela signifierait l'effondrement du système des pétrodollars.

Cependant, plusieurs pays ont intensément réfléchi et ont réagi contre le concept du pétrodollar et quelques dirigeants arabes ont déclaré vouloir dorénavant faire du commerce en monnaie locale ou en toute autre monnaie, se dissociant ainsi du dollar. Le rôle principal a été joué par le président Saddam Hussein, le colonel Kadhafi de Libye et le président syrien. Les États-Unis les ont punis et ont changé les régimes de ces pays.

La Chine a appelé à un remplacement du dollar américain comme monnaie mondiale. Bien qu'elle soit l'un des plus grands détenteurs étrangers du dollar. La Chine influence le dollar américain en arrimant sa monnaie, le yuan, à celui-ci. La Chine a signé un accord d'échange de devises avec plus de vingt pays et commerce déjà avec eux en yuan ou en devises locales. Elle importe du pétrole et du gaz de certaines nations arabes en yuan.

La Russie a exigé de régler les factures de gaz en roubles et certains pays européens ont déjà accepté de payer en roubles. L'UE ne voit pas non plus d'objection à ce qu'un État membre paie en roubles plutôt qu'en dollars. La Russie commerce avec certaines autres nations en roubles ou en monnaies locales au lieu de dollars.

La Russie a fait chuter la valeur du dollar et de l'euro de 30 % en un clin d'œil en rattachant le rouble russe à la valeur de l'or et en déclarant qu'elle ne fournit du pétrole que contre le rouble russe. La décision de la Russie signifie que désormais le monde entier, en particulier l'Europe occidentale et le Japon, achètera le rouble russe en y vendant des dollars, car le rouble russe est devenu du jour au lendemain une monnaie plus stable après avoir été rattaché à l'or.

Les États-Unis, qui ne produisent en masse que des armes et des munitions, sont pris dans une terrible crise économique. En cas de contraction du dollar, les États-Unis ne peuvent pas couvrir leur déficit budgétaire de 306 milliards de dollars. Cela provoquera un grave chômage et affectera négativement le filet de sécurité sociale. C'est la bombe atomique économique dont Joe Biden était conscient lorsqu'il parlait de l'éviction de Poutine en Pologne.

Poutine ordonne aux pays européens d'effectuer les paiements de gaz et de pétrole en roubles et d'ouvrir des comptes dans les banques russes. Cela affaiblit les sanctions américaines contre la Russie. Bien que la Russie n'ait pas riposté aux sanctions américaines de manière aussi agressive, elle a introduit calmement ses politiques pour contrer les sanctions et ce, avec succès.

Du-petrodollar-ou-petroruble-au-petrobitcoin-la-guerre-continue.jpg

Le déclin rapide des États-Unis a rendu ses dirigeants nerveux et fous. Ils prennent toutes les mesures possibles pour maintenir leur hégémonie et leur suprématie. Bien que la guerre en Ukraine ne soit qu'un phénomène marginal, l'objectif est de maintenir le statu quo. Malheureusement, les États-Unis ne s'intéressent pas à la paix mondiale, à la stabilité ou au sauvetage de vies humaines. Leur seule priorité est de maintenir leur hégémonie et leur suprématie. Pour atteindre cet objectif, les États-Unis peuvent sacrifier l'Ukraine ou l'Europe à n'importe quel prix. La politique américaine dans la guerre ukrainienne jette de l'huile sur le feu, il n'y a aucune volonté d'arrêter la guerre, de conclure un cessez-le-feu ou de sauver des vies humaines. Ils fournissent des armes et arment des civils pour provoquer une guerre civile prolongée, pour saigner les Russes à blanc et maintenir de nombreux pays trop engagés et permettre aux États-Unis de maintenir leur monopole et leur avantage.

La Russie était réticente à attaquer l'Ukraine et observe des restrictions depuis un certain temps. En montrant leurs véritables préoccupations en matière de sécurité et en alarmant l'opinion aux États-Unis mêmes où l'on évoque de graves conséquences, Washington a maintenu sa politique d'encerclement de la Russie.

L'adhésion de la Finlande à l'OTAN et son accord de défense avec le Royaume-Uni constituent également une véritable menace pour la Russie. La Russie et la Finlande partagent une longue frontière commune. L'adhésion à l'OTAN signifie le déploiement des forces de l'OTAN le long de la frontière russo-finlandaise, ce qui constitue une menace directe. L'adhésion à l'OTAN d'autres pays scandinaves est également une question sérieuse qui inquiète profondément la Russie.

Il semble que les États-Unis n'aient qu'une seule priorité, celle de maintenir leur position géopolitique, en ignorant les véritables préoccupations des autres nations. Nous, autres peuples, avons peur de l'avenir et craignons que les jours à venir soient difficiles pour l'humanité toute entière.

Dans l'histoire, de nombreuses nations ont atteint le statut de superpuissance et ont régné sur le monde pendant un certain temps, puis se sont effondrées et ont laissé le statut de superpuissance à d'autres nations montantes. Comme l'Empire romain, l'Empire ottoman, l'Empire grec, les empires britannique et français, etc. Mais, les Etats-Unis ne sont pas prêts à accepter le cycle naturel des superpuissances et peuvent aller jusqu'au bout pour maintenir leur statut à jamais, ce qui n'est ni rationnel ni naturel, cela pourrait causer des pertes irrémédiables à l'humanité.

* Prof. Ing. Zamir Ahmed Awan, sinologue (ex-diplomate), éditeur, analyste, membre non-résident du CCG (Centre for China and Globalisation).

Écrire un commentaire