Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 16 septembre 2017

Le terrorisme par téléphone

portable.jpg

Le terrorisme par téléphone

par Jean-Paul Baquiast

Ex: http://www.europesolidaire.eu

Il n'est même plus nécessaire aujourd'hui de placer des engins explosifs dans des espaces ciblés par le terrorisme, et moins encore de les faire exploser, pour perturber le fonctionnement de villes entières.
Les 12 et 13 septembre, 8 écoles de Moscou ont reçu des appels téléphoniques provenant de sources alors non identifiées prévenant que des bombes placées dans divers endroits de la ville allaient exploser. Les auteurs des appels se disaient militants de l'Etat islamique (EI).

Comme ce n'était pas la première fois que des attentats avaient été commis à Moscou, ou ailleurs en Russie, et comme le 1er septembre deux individus se disant membres de l'EI avaient été arrêtés alors qu'ils prévoyaient de se faire exploser, les autorités moscovites n'ont pris aucun risque. Elles ont fait évacuer 130.000 personnes des 420 immeubles pouvant souffrir des explosions, ce qui a désorganisé pendant quelques heures la vie de la cité.

Cependant les inspections ne permirent pas d'identifier le moindre explosif. Manifestement, il ne s'agissait que de menaces verbales. Des recherches sur les réseaux numériques ont été immédiatement organisées, mais elles ont été rendues difficiles par le fait que les messages provenaient de sources cryptées.

Elles ont par contre permis d'indiquer que les sources étaient situées en dehors de Russie, dans des régions menacées de terrorisme. Ils n'a donc pas été possible de procéder à leur arrestation.

Ceci ne devrait pas manquer de faire réfléchir les gouvernements engagés dans la guerre contre l'EI.

Le « terrorisme verbal » peut mettre en difficultés des régions entières. Comme il est peu envisageable de ne pas le prendre au sérieux, des attentats n'ayant rien de verbal pouvant se produire ici et là pour justifier les menaces, on mesure la capacité de l'EI ou organisations djihadistes analogues à rendre difficile la vie des pays en lutte contre le terrorisme. Des parades seront certainement trouvées, mais pour le moment, à notre niveau du moins, on ne voit guère lesquelles.

 

08:37 Publié dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : actualité, terrorisme | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Écrire un commentaire