Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 12 novembre 2022

En violation du droit international : les États-Unis renforcent massivement leur présence militaire en Syrie

gettyimages-1176990106-7e01318162db7faf96c75d67d21f13a06bbd62b8.jpg

En violation du droit international : les États-Unis renforcent massivement leur présence militaire en Syrie

Source: https://zuerst.de/2022/11/11/voelkerrechtswidrig-usa-bauen-militaerpraesenz-in-syrien-massiv-aus/

Damas . Depuis des années, le gouvernement syrien dénonce devant les forums internationaux l'occupation continue et illégale du territoire syrien par les États-Unis. Concrètement, il s'agit d'environ un tiers du territoire syrien à l'est de l'Euphrate. Les États-Unis y exploitent illégalement des gisements de pétrole syriens.

Il y a actuellement 28 bases militaires américaines sur le territoire syrien. Elles ont été construites sans l'accord du gouvernement de Damas et servent à la protection militaire des zones pétrolières.

Aux 28 bases existantes (17 dans la province de Hasakah, 9 dans la province de Deir Ezzor et 2 dans la province de Homs) s'ajoute désormais une autre base près du pont Al-Raqqa sur l'Euphrate à Deir Ezzor. Les environs à l'est de Deir Ezzor abritent les bases militaires les plus stratégiques, notamment la base pétrolière d'al-Omar - l'une des plus grandes de Syrie - et le champ gazier de Conoco.

L'Observatoire syrien des droits de l'homme (SOHR), une organisation d'opposition basée au Royaume-Uni, a récemment publié des photos montrant la construction du site. Selon le SOHR, les troupes américaines ont récemment établi un autre poste militaire dans le village de Naqara, situé à trois kilomètres de Qamishli, dans la province de Hasakah (nord-est). L'empreinte militaire des États-Unis ne cesse ainsi de s'étendre.

La répartition des bases militaires américaines illégales correspond à un cordon autour des puits de pétrole et de gaz à l'est de l'Euphrate, qui constituent la majeure partie des ressources naturelles syriennes. Ce faisant, elles empêchent également le gouvernement syrien d'accéder aux ressources essentielles qui seraient nécessaires à la reconstruction des zones pacifiées. (mü)

Demandez ici un exemplaire de lecture gratuit du magazine d'information allemand ZUERST ! ou abonnez-vous ici dès aujourd'hui à la voix des intérêts allemands !

Suivez également ZUERST ! sur Telegram : https://t.me/s/deutschesnachrichtenmagazin

Commentaires

Aucun média français n'en parle !

Si Poutine avait agi ainsi que n'aurons pas entendus ...

Quand je pense à cette collaboration active des gouvernements français depuis Sarkozy et surtout le blanc seing électoral français, pour l'application d'une politique crasseuse persistante. Où est passé notre libre arbitre ? Notre souveraineté ? Notre liberté de choix ?

Une forte majoritée de français m'écoeure !

Écrit par : Robert41 | samedi, 12 novembre 2022

Écrire un commentaire