Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 16 octobre 2020

Les fans de J.K Rowling se transforment en mangemorts

jkrowlingharrypotter.jpg

Les fans de J.K Rowling se transforment en mangemorts

Qui aurait pu croire un jour que les fans d’Harry Potter auraient lancé le sort « Avada Kedavra » sur J.K Rowling ? Sans s’en rendre compte, ils se comportent en mangemorts envers celle qui leur a offert cet univers de magie qu’ils chérissent tant. En effet, beaucoup de fans ont lancé une pétition demandant le boycott des produits dérivés de la saga, car selon eux l’auteure aurait eu des propos transphobes.

Ces accusations viennent d’un tweet de J.K Rowling qui dit « que seules les femmes pouvaient avoir leurs règles », et parce qu’elle a soutenu une chercheuse britannique qui affirme l’importance du sexe biologique. Comment peut-on accuser Rowling de transphobie ? Elle respecte le droit de tous les LGBT, et de toute personne victime de discrimination. Elle affirme simplement une vérité biologique qui date depuis Adam et Eve. Elle-même étant une femme, sa vie a été façonnée de cette façon, il n’y a rien d’odieux dans ses propos. Elle incarne tellement le mal selon ses fans, qu’ils oublient que Dumbledore le plus grand mage de la saga est homosexuel.  

index.jpg

Mais le tourment envers l’auteure ne s’arrête pas à ses fans. Daniel Radcliffe ne la défend pas, et ose enfoncer davantage le couteau dans la plaie en soutenant les propos de ceux qui la persécutent comme des détraqueurs. L’acteur manque de reconnaissance envers la femme qui lui a permis d’être célèbre.

D’ailleurs, J.K Rowling a sauvé l’une de ses fans de l’anorexie avant qu’elle obtienne le rôle de Luna Lovegood. En effet, Evanna Lynch a été victime de cette maladie pendant deux ans, et elle échangeait régulièrement des lettres pendant sa convalescence avec l’auteure qui l’a soutenu dans son combat. La jeune fille lui disait qu’elle rêvait de jouer le rôle de Luna. Rowling lui a répondu que l’anorexie est destructrice, pas créative et que la chose courageuse à faire est d’essayer de ne pas succomber à cette maladie pour réaliser son rêve. Et le rêve d’Evanna s’est réalisé grâce à son auteure préférée.

En tant que féministes, les filles de Némésis la remercient pour ce qu’elle a fait. Beaucoup de femmes souffrent de cette maladie, et Rowling a sauvé la vie de l’une d’elles. Nous lui remercions également la création de l’univers d’Harry Potter qui a bercé notre enfance. Nous espérons que J.K Rowling puisse recevoir notre message de soutien : « Expecto Patronum »

Sources :

Écrire un commentaire