Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 25 mars 2022

La position diplomatique du Pakistan sur la crise ukrainienne

imran-khan-military-GettyImages-1239432654.jpg

La position diplomatique du Pakistan sur la crise ukrainienne

Saima Afzal

Source: https://www.geopolitica.ru/en/article/pakistans-diplomatic-stance-ukraine-crisis

Le Pakistan est un pays pacifique et sa politique étrangère vise à promouvoir les normes internationalement reconnues des relations interétatiques qui comprennent le respect de la souveraineté et de l'intégrité territoriale de tous les États, la non-ingérence dans les affaires intérieures des autres États et la non-agression et le règlement pacifique des différends. Si nous examinons la crise actuelle entre la Russie et l'Ukraine, le Premier ministre pakistanais Imran Khan, lors de sa visite à Moscou les 23 et 24 février, a regretté la récente situation bellogène entre la Russie et l'Ukraine et a espéré que la diplomatie pourrait éviter un conflit militaire. Il a également souligné la nécessité de régler les différends par le dialogue et la diplomatie. Le dirigeant pakistanais a réaffirmé que son pays cherchait à établir des liens équilibrés avec les grandes puissances mondiales et ne ferait partie d'aucun bloc politique mondial.

Historiquement, l'Ukraine occupe une position géographique stratégique en Europe. Jusqu'à la dissolution de l'Union soviétique en 1991, la Russie et l'Ukraine faisaient partie de l'Union soviétique. Contemporain, le conflit Russie-Ukraine a commencé lorsque la Russie a tenté d'empêcher le pays de rejoindre l'OTAN car il représente une menace pour sa sécurité nationale. Fondamentalement, Moscou veut garder l'Ukraine dans son bloc, arguant qu'elle serait une menace pour la sécurité russe, si elle rejoignait l'OTAN.

Cependant, le Pakistan entretient des relations bilatérales avec la Russie et l'Ukraine et, tout en maintenant sa politique de neutralité, le Pakistan s'abstient d'interférer dans les affaires intérieures des deux États et demande à résoudre leur problème par voie diplomatique. Le Pakistan est resté en marge du débat de l'ONU sur la crise russo-ukrainienne. Pourtant, les hauts diplomates de 22 pays, dont les États membres de l'Union européenne, ont conjointement appelé le gouvernement pakistanais à soutenir une résolution de l'Assemblée générale des Nations Unies condamnant l'action de la Russie en Ukraine. Une déclaration commune signée par 22 pays de l'Union européenne a exhorté le Pakistan à se joindre à eux pour condamner les actions de la Russie. Le 2 mars 2022, le Conseil de sécurité des Nations Unies a convoqué une session spéciale de l'Assemblée générale des Nations Unies pour adopter une résolution de condamnation de la Russie. Il s'agissait d'une session rare, convoquée après 20 ans. Cependant, lors de cette session de l'AGNU, 141 pays ont voté contre la Russie et 35 pays, dont l'Inde, la Chine, le Pakistan et les EAU, se sont abstenus de voter. Le Pakistan a son propre intérêt national et sa propre stature et ne veut pas faire partie d'un quelconque bloc politique et être utilisé contre un État. Bien que le Pakistan ait fait l'objet de pressions de la part de l'Occident pour les favoriser en mettant la Russie sur la touche dans la guerre en Ukraine.

fiches_info-marche-du-jour-hausse-des-previsions-de-production-de-ble-en_russie-et-australie-pour-2021.jpg

L'Ukraine et la Russie représentent ensemble un quart du commerce mondial des céréales et constituent un tiers des exportations mondiales de blé et d'orge. L'Ukraine est le cinquième plus grand exportateur de blé au monde et, en 2021, le Pakistan a importé 39 % de ses importations totales de blé d'Ukraine. En raison de la crise globale entre la Russie et l'Ukraine, le commerce dans cette région sera affecté et les prix des produits de base resteront élevés. Le Pakistan a également l'intention d'acheter deux millions de tonnes de blé à la Russie et de construire un gazoduc de plusieurs milliards de dollars. La situation actuelle entre la Russie et l'Ukraine affectera directement ou indirectement le Pakistan.

Actuellement, les dirigeants pakistanais cherchent à stabiliser d'urgence l'économie du pays, frappée par l'inflation, en augmentant la productivité intérieure et en attirant les investissements étrangers. La toute première politique de sécurité nationale du Pakistan, dévoilée plus tôt cette année, a réaffirmé l'aspiration du gouvernement à l'intégration régionale et contenait même des dispositions provisoires pour de meilleures relations avec son grand rival, l'Inde. Le document appelait également à "réimaginer le partenariat du pays avec la Russie en matière d'énergie, de coopération en matière de défense et d'investissement". Pour atteindre ses objectifs économiques, le Pakistan est conscient qu'il doit maintenir la paix régionale et éviter de s'empêtrer dans le maillage croissant de la politique de puissance mondiale. Le Pakistan préconise un dialogue direct entre la Russie et l'Ukraine et met l'accent sur la solution diplomatique du conflit.

Écrire un commentaire