Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 13 septembre 2021

Comment la Chine s'est ouverte au monde

chineseballet1prb.jpg

Comment la Chine s'est ouverte au monde

Ex: https://katehon.com/ru/article/kak-kitay-otkrylsya-dlya-mira

La Chine a été en mesure d'atteindre un nouveau niveau de développement économique, prenant sa place parmi les géants économiques du monde.

Bien que l'Occident parle constamment de tolérance et accuse les autres pays de violer les droits de l'homme, une image bien différente se dessine dans les pays qu'il fustige ainsi, ridiculisant l'entêtement des pays occidentaux. Bien que la vision du monde de la Chine divise le monde entre Chinois et barbares, sa politique actuelle vise à une interaction réussie entre tous les pays du monde sur la base de droits égaux.

L'étude des pictogrammes chinois permet d'en savoir plus sur la culture de ce peuple, y compris sur sa forme contemporaine.

Même dans les caractères eux-mêmes 中国 (zhōngguó), qui sont utilisés pour désigner la Chine, il y a une philosophie ancienne que les Chinois suivent depuis des siècles. Le premier caractère (zhōng) signifie "milieu", (guó) signifie littéralement "état". Traduit littéralement, la Chine est l'"État du milieu". En d'autres termes, le peuple chinois se considérait à l'origine comme le centre de la terre et les autres comme de simples nations barbares, ce qui explique en partie pourquoi la Chine ancienne a été un État fermé pendant des siècles.

Au départ, l'idéologie chinoise solidement établie était très difficile à changer. Au fil du temps, cependant, la Chine s'est progressivement ouverte au monde - ou, pour être plus précis, le monde a commencé à "s'ouvrir" à la Chine. Cette démarche a été motivée par des événements déplaisants: les guerres dites de l'opium (première guerre de l'opium, 1839-1842; deuxième guerre de l'opium, 1856-1860), qui visaient à protéger les intérêts commerciaux britanniques dans l'empire Qing. En 1861, l'impératrice Cixi a adopté une toute nouvelle politique d'autogestion pour la Chine. Le but de cette politique était d'emprunter la technologie occidentale (puisque le développement technologique chinois de l'époque était très en retard sur la technologie occidentale), ainsi que d'utiliser les nouvelles connaissances techno-scientifiques. Plus tard, les Chinois ont même commencé à se rendre à l'étranger pour s'y instruire.

En 1949, la République populaire de Chine a été fondée, et le pays s'est ouvert, bien que principalement aux seuls États communistes.

dxp.jpg

En 1978, le grand réformateur chinois Deng Xiaoping a proposé un programme de réforme économique connu sous le nom de "politique de réforme et d'ouverture". Le pays s'est ouvert aux investissements étrangers et la main-d'œuvre chinoise bon marché était recherchée dans le monde entier. Cette phase a préparé le terrain pour la création d'une nouvelle image de la Chine en tant qu'État fort et à croissance rapide.

La politique initiée depuis longtemps par Deng Xiaoping se poursuit aujourd'hui. Le nouveau dirigeant de la République populaire de Chine, Xi Jinping, continue activement à renforcer la position de la Chine dans le monde et à créer une image de la Chine attrayante pour les pays voisins.

Une caractéristique importante de la politique étrangère de Xi Jinping est sa décision de mettre en œuvre le 13ème plan quinquennal de développement de la RPC, qui devait s'étendre de 2016 à 2020. L'objectif de ce plan était de construire une société à revenu moyen d'ici 2020. Les concepts clés pour la mise en œuvre de ce plan étaient l'écologie, l'innovation, l'ouverture et l'orientation de l'économie chinoise vers la demande intérieure du pays. Grâce à cela, la Chine a pu atteindre un nouveau niveau de développement économique, prenant sa place parmi les géants économiques du monde. La Chine a un plan clair de développement économique, dont une partie a été la décision de faire revivre la "route de la soie" chinoise dans le concept moderne de "One Belt, One Road", qui a été proposé lors de la visite du représentant chinois au Kazakhstan.

DXq1jwoWAAAKC8n.jpg

Une idée particulièrement importante de Xi Jinping a été la création d'un concept appelé "Communauté d'un seul destin pour l'humanité", qui repose sur les principes de sécurité universelle et de paix durable, de prospérité partagée, d'ouverture et d'inclusion.

Le dirigeant chinois a exprimé à plusieurs reprises l'objectif d'établir une zone de libre-échange en Asie-Pacifique.

Renforcer sa position dans la région asiatique est la tâche prédominante du dragon chinois que de nombreux pays craignent. Beaucoup pensent qu'en adoptant le mode de développement chinois, ils deviendront dépendants de la Chine elle-même.

Malgré cela, la Chine a annoncé une nouvelle forme de politique étrangère qui s'appuie sur le "soft power". Le gouvernement chinois, malgré toutes les réalisations des dernières décennies, présente la Chine à tous comme un pays en développement. Elle le fait afin d'être respectée et de s'engager sur un pied d'égalité avec les autres "pays en développement" (qui sont désormais majoritaires dans le monde).

Si la Chine a, après des années, révisé pour le mieux son attitude à l'égard des États qui l'entourent, pourquoi l'Occident n'essaierait-il pas de faire de même ?

Écrire un commentaire