Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 02 août 2022

Groupes de réflexion globalistes

IPIdesignthinktank2.png

Groupes de réflexion globalistes

par le Groupe de réflexion Katehon

Source: https://www.geopolitika.ru/en/article/global-think-tanks?fbclid=IwAR3aFN5lqFgn5RFRESRrK4Ai4ij9rNkCuGkgDkineQG0vQBWUZ1yo3ecamo

Dans le monde d'aujourd'hui, les think tanks jouent un rôle important dans l'élaboration des programmes politiques. Cet essai décrit brièvement certains de ces types d'organisations.

La plupart des think tanks sont des organisations non gouvernementales, mais certains sont des institutions semi-autonomes au sein de gouvernements ou d'autres structures politiques, commerciales ou militaires.

Les think tanks publient des articles, des études ou même des projets de loi sur des questions politiques ou sociales. Ceux-ci sont ensuite utilisés par les gouvernements, les entreprises, les organisations de médias, les mouvements sociaux ou d'autres groupes.

Les think tanks vont de ceux associés au monde universitaire et à la recherche à ceux ouvertement idéologiques qui insistent sur une politique particulière.

Les générations ultérieures de think tanks ont eu tendance à avoir une orientation plus idéologique. Les think tanks modernes sont apparus comme phénomène au Royaume-Uni entre le 19ème et le début du 20ème siècle. Avant 1945, ils avaient tendance à se concentrer sur les questions économiques liées à l'industrialisation et à l'urbanisation. Pendant la guerre froide, de nombreux think tanks ont été créés dans les pays occidentaux, qui ont souvent orienté la politique gouvernementale. Plus de la moitié de tous les think tanks existant aujourd'hui ont été créés après 1980.

visuel_ifri_40_ans_avec_vignette_bleue.png

Les think tanks français

L'Institut français des relations internationales (IFRI), fondé en 1979, est le troisième plus ancien think tank d'Europe occidentale, après le Royal Institute for International Relations (Royaume-Uni, 1920) et le Stockholm International Peace Research Institute (Suède, 1960). Les principaux objectifs de l'IFRI sont le développement de la recherche appliquée en matière de politique publique sur les questions internationales et la promotion d'un dialogue constructif entre chercheurs, praticiens et leaders d'opinion.

La France abrite également l'Institut d'études de sécurité de l'Union européenne (EUISS), l'Agence de l'Union européenne basée à Paris et un groupe de réflexion qui étudie les questions de sécurité. Il existe également plusieurs groupes de réflexion axés sur le développement des entreprises, notamment la Fondation Concorde à Paris. Cette fondation vise à améliorer la compétitivité des petites et moyennes entreprises françaises et tente de relancer l'esprit d'entreprise en France.

Les principaux think tanks de gauche en France sont la Fondation Jean Jaurès, structurellement liée au Parti socialiste français, et le think tank indépendant de gauche Terra Nova. Ce dernier rapporte et analyse les questions de politique publique actuelles dans une perspective "progressiste" et contribue au renouvellement intellectuel de la social-démocratie.

GenerationLibre est un autre important think tank français, fondé par Gaspar Koenig en 2013. L'organisation est indépendante de tous les partis politiques. Le think tank vise à promouvoir les libertés en France en matière de droits fondamentaux, d'économie et de questions sociales. GenerationLibre est décrite comme une organisation capable de se rapprocher de la droite sur les questions de libre entreprise et de réglementation et de la gauche sur des questions telles que le revenu de base, le mariage homosexuel et la légalisation de la marijuana.

Lgogo3.png

Les think tanks allemands

En Allemagne, les partis politiques sont étroitement liés à des fondations de recherche qui jouent un rôle dans l'élaboration des politiques. Ces fondations comprennent la Fondation Konrad-Adenauer (Union chrétienne-démocrate), la Fondation Friedrich Ebert (Parti social-démocrate), la Hans-Seidel-Stiftung (Union chrétienne-sociale), la Fondation Heinrich Böll (affiliée aux Verts), la Fondation Friedrich Naumann (affiliée au Parti démocratique libre) et la Fondation Rosa Luxemburg.

L'Institut allemand pour les affaires internationales et de sécurité est un groupe de réflexion traitant des questions de politique étrangère.

La Communauté atlantique est un autre groupe de réflexion. Selon ses fondateurs, il s'agit d'"une organisation indépendante, non partisane et à but non lucratif, établie en tant que projet commun de l'Initiative atlantique e.v. et de l'Initiative atlantique des États-Unis".

L'Institut pour la politique des médias et de la communication traite des questions relatives aux médias.

Transparency International est un groupe de réflexion qui étudie le rôle de la corruption des entreprises et des politiques dans le développement international.

22c02097e4438bd2f2f3fe4a6a3ab0e1_XL.jpg

Groupes de réflexion britanniques

Le rôle des think tanks au Royaume-Uni est le même qu'aux États-Unis : ils cherchent à façonner la politique intérieure et étrangère du pays. Il existe une collaboration entre les think tanks britanniques et américains. Par exemple, le Royal Institute of International Affairs, basé à Londres, et le Council on Foreign Relations ont été créés lors de la Conférence de paix de Paris en 1919 et sont restés des organisations "liées".

Le Bow Group, fondé en 1951, est le plus ancien groupe de réflexion de centre-droit et nombre de ses membres continuent de siéger au Parlement britannique ou au Parlement européen. Parmi les précédents présidents, on compte le leader du Parti conservateur Michael Howard, le ministre du gouvernement de Margaret Thatcher Geoffrey Howe, le chancelier de l'Échiquier Norman Lamont et l'ancien président de British Telecom Christopher Bland.

Un certain nombre de groupes de réflexion influents de centre-droit ont vu le jour depuis 2000, notamment le Policy Exchange, le Centre for Social Justice et, plus récemment, Onward.

Les groupes de réflexion russes

Selon l'Institute for Foreign Policy Studies, il existe 112 think tanks en Russie, dont certains ont occupé quatre des dix premières places du classement 2011 des "trente meilleurs think tanks d'Europe centrale et orientale".

Importants think tanks russes :

        - Centre d'analyse du gouvernement de la Fédération de Russie ;

        - Centre Carnegie à Moscou ;

        - Institut d'études américaines et canadiennes ;

        - Institut de l'économie mondiale et des relations internationales ;

        - Institut d'État des relations internationales de Moscou.

thumb_5187_default_big.png

Think tanks américains

Le plus ancien think tank américain est la Carnegie Endowment for International Peace, fondée en 1910. D'autres organisations du début du 20ème siècle aujourd'hui classées comme think tanks sont la Hoover Institution (1919), la Twentieth Century Foundation (1919), le National Bureau of Economic Research (1920), le Council on Foreign Relations (1921) et le Social Science Research Council (1923). La Grande Dépression et ses conséquences ont donné naissance à plusieurs groupes de réflexion économique. Parmi eux, la National Planning Association (1934), la Tax Foundation (1937) et le Committee for Economic Development (1943).

En collaboration avec la Douglas Aircraft Company, l'armée de l'air a créé la RAND Corporation en 1946 pour développer la technologie des armes et l'analyse de la défense stratégique.

Le Hudson Institute, un groupe de réflexion américain conservateur, a été fondé en 1961 par le futurologue et stratège militaire Herman Kahn et ses collègues de la RAND Corporation. Parmi ses membres récents, on compte Mike Pompeo, secrétaire d'État sous Donald Trump.

Plus récemment, des groupes de réflexion "progressistes" et libéraux ont été créés. Il s'agit notamment du Centre for American Progress et du Centre for Research on Access to Education and Leadership (CREAL). Cette organisation entretient des liens étroits avec l'ancien président américain Barack Obama et d'autres démocrates.

Conclusions

En Russie, cependant, les think tanks ne sont pas financés dans la même mesure que dans les pays occidentaux. De plus, le Centre Carnegie de Moscou est lui-même affilié à un centre basé aux États-Unis et agit, en fait, comme un agent d'influence extérieure. Par le passé, les fondations et les gouvernements occidentaux ont généreusement financé d'autres groupes de réflexion russes dans les universités et à l'Académie des sciences pour les utiliser comme instruments de leur influence. Bien sûr, la loi sur les agents étrangers a permis de séparer le bon grain de l'ivraie et de protéger le pays contre toute nouvelle manipulation et influence informationnelle et idéologique de l'Occident. Cependant, ce n'est pas suffisant. Les think tanks patriotiques doivent être soutenus au niveau approprié afin qu'ils puissent mener leur travail de manière systématique et stratégique.

19:11 Publié dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : actualité, think tanks, politique internationale | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Écrire un commentaire